OPTIQUE


OPTIQUE
OPTIQUE

ON PEUT, semble-t-il, définir l’optique comme l’étude des moyens de transmission des informations par la lumière, ces informations portant soit sur la forme, la luminosité, la couleur, la position d’objets dont on obtient des images, soit sur l’état de la matière qui émet, transmet ou absorbe cette lumière. Mais ce dernier mot a pris aujourd’hui un sens bien plus large qu’autrefois, puisqu’il s’applique à une grande part du domaine des radiations électromagnétiques , qui va de certains rayons cosmiques jusqu’aux ondes de la radioélectricité. D’autre part, les ondes associées aux particules en mouvement rapide telles que des électrons peuvent être diffractées et aussi guidées selon les lois d’une «optique corpusculaire» très semblables à celles qui régissent les ondes lumineuses.

Les études sur la formation des images et la nature de la lumière n’ont guère commencé qu’au XVIIe siècle, avec Newton, Huygens, Descartes. Elles ont été poursuivies par Young, Fresnel, Fizeau, Maxwell, plus récemment par Einstein, Louis de Broglie et bien d’autres grands physiciens, dont les découvertes sont rappelées dans les pages qui suivent ou dans d’autres articles de cette encyclopédie. Nous serons souvent amenés à renvoyer le lecteur à ces articles: celui qui concerne la lumière fournit, en particulier, des vues d’ensemble complétant celles que l’on présente ici.

Pour situer le vaste domaine de l’optique, il a paru nécessaire d’en indiquer d’abord les principaux aspects. On rappellera comment cette science a apporté une contribution fondamentale à notre connaissance du monde, notamment aux études de structure, à l’échelle de l’homme comme à celle de l’univers ou à celle des atomes. Tout en jouant un rôle primordial en physique, elle est aussi, par ses applications, la servante des autres sciences et techniques. Ici, encore, bien des noms seraient à citer, depuis Dollond, Abbe, Niepce et Daguerre, les frères Lumière... jusqu’aux auteurs des développements en cours de l’optique non linéaire, des télécommunications optiques et des couches minces.

On peut demander aux images d’apparaître à l’œil plus grandes que l’objet, ou parfois plus lumineuses (c’est le cas de l’observation des étoiles), ou de faciliter la localisation de cet objet, ou encore d’agir sur un récepteur physique susceptible éventuellement de les enregistrer. Les conditions les plus favorables pour leur obtention ainsi que les modes d’évaluation de leurs défauts seront abordés dans un deuxième sous-chapitre. Comme on le verra ensuite, le traitement optique cohérent, utilisant le principe de l’holographie, ouvre le champ aux applications de l’optique pour le traitement des images et du signal. La partie consacrée à l’optique instrumentale insiste sur la nécessité d’associer avec discernement les éléments formant l’image et le récepteur. L’optique électronique, et plus généralement l’optique des particules chargées, qui met en œuvre des moyens très différents de ceux de l’optique «photonique» usuelle mais présente avec cette dernière de frappantes analogies pour la formation des images, sera traitée séparément. L’optique non linéaire, enfin, peut être considérée comme le creuset de l’optique de demain.

optique [ ɔptik ] adj. et n. f.
• 1314; gr. optikos « relatif à la vue »
I
1Relatif à la vision. Nerf optique, formé par la réunion au niveau de la papille optique des prolongements des cellules de la rétine. Angle optique (ou visuel),formé dans l'œil de l'observateur par le croisement des rayons qui partent des extrémités de l'objet regardé.
2Relatif à l'optique (II). Verres optiques. Fibre optique. Chemin optique.
N. f. L'OPTIQUE : partie optique (lentilles, etc.) d'un appareil d'optique (opposé à monture, accessoires). L'optique d'une caméra.
3Dont la technologie fait appel à l'optique et à l'électronique. Crayon optique. photostyle. Lecture optique. Découpage optique, par rayon laser. — Adv. OPTIQUEMENT .
II N. f. (1605; lat. optice; gr. optikê [tekhnê] « [art] de la vision »)
1Science qui a pour objet l'étude de la lumière, de ses lois et de leurs relations avec la vision. catoptrique, dioptrique, optométrie, spectroscopie. Optique géométrique : ensemble des propositions, déduites du principe de Fermat, qui concernent la propagation en ligne droite de la lumière dans les milieux transparents. Optique médicale, optique physiologique, restreinte à la lumière des fréquences visibles par l'œil. Optique physique : étude des propriétés des radiations électromagnétiques de toute la gamme des fréquences. Optique cristalline : étude des propriétés optiques des cristaux. ⇒ biréfringence, indice, polarisation. Optique quantique, qui tient compte de la structure discontinue de la lumière ( photon) . Optique corpusculaire, qui étudie la propagation des particules pesantes. Appareils, instruments, matériel d'optique : lentille, loupe, lunette, ménisque, microscope, miroir, objectif, oculaire, périscope, prisme, spectroscope, stadia, stéréoscope, télémètre, télescope, verre. Fabricant, marchand d'appareils d'optique. opticien. Par ext. Optique électronique. Illusion d'optique.
Traité, ouvrage sur l'optique. L'« Optique », de Newton.
Commerce, fabrication, industrie des appareils d'optique. Ingénieur qui travaille dans l'optique. Optique astronomique, photographique.
2Aspect particulier que prend un objet vu à distance d'un point déterminé. perspective. L'optique du théâtre, du cinéma. « Il faut qu'à cette optique de la scène, toute figure soit ramenée à son trait le plus saillant, le plus individuel, le plus précis » (Hugo).
(Abstrait) Manière de voir. point de vue. Dans cette optique. Vu sous cette optique. Changer d'optique.

optique adjectif (grec optikos) Relatif à la vision. Relatif à l'optique ; qui sert en optique, qui est fondé sur les lois de l'optique. Qui repose sur l'utilisation de la partie visible du spectre des rayonnements électromagnétiques, par opposition à l'infrarouge et à l'ultraviolet. ● optique (expressions) adjectif (grec optikos) Angle optique, synonyme de diamètre apparent. Axe optique, direction suivant laquelle on n'observe pas de double réfraction dans un cristal. (Selon leur système cristallin, les cristaux présentent un [uniaxe] ou deux [biaxe] axes optiques.) Canal optique, conduit osseux qui fait communiquer le crâne et l'orbite. (Il livre passage au nerf optique et à l'artère ophtalmique.) Centre optique, point de l'axe principal d'une lentille tel qu'à tout rayon lumineux, intérieur à la lentille, passant par ce point, correspondent un rayon incident et un rayon émergent parallèles l'un à l'autre. Cône optique, pyramide optique, pinceau optique, ensemble des rayons menés de l'œil de l'observateur aux différents points du contour d'un objet observé. Couches optiques, synonyme ancien de thalamus. Nerf optique, nerf crânien qui part de la rétine, forme le chiasma optique, puis les bandelettes optiques, transmettant l'image rétinienne au cortex visuel. Verre optique, verre ayant des propriétés spéciales le rendant propre à son emploi dans les instruments d'optique. Voies optiques, structures nerveuses transmettant la sensation visuelle de la rétine au cortex occipital du cerveau. ● optique (synonymes) adjectif (grec optikos) Angle optique
Synonymes :
- diamètre apparent
Couches optiques
Synonymes :
optique nom féminin (latin optice, du grec optikê) Partie de la physique qui traite des lois de la lumière et des phénomènes de la vision ainsi que des phénomènes mettant en jeu des rayonnements présentant des analogies avec la lumière (radiations infrarouges, ultraviolettes, ondes courtes, ultrasons, électrons, etc.). Ce qui concerne la vue et, en particulier, la fabrication, le commerce des instruments d'optique (verres correcteurs, loupes, jumelles, microscopes, etc.). Partie d'un appareil formée de lentilles, de miroirs ou de leurs combinaisons, par opposition à la monture. Point de vue, angle sous lequel on envisage quelque chose : Situer les événements dans une optique historique. Au XVIIIe s., boîte munie d'un miroir incliné et d'une lentille grossissante dans laquelle on plaçait des estampes coloriées, dites vues d'optique (généralement des architectures), qui y gagnaient une suggestion accrue de perspective. ● optique (citations) nom féminin (latin optice, du grec optikê) Jean-Paul Sartre Paris 1905-Paris 1980 Il n'y a que Dieu. L'homme, c'est une illusion d'optique. Le Diable et le Bon Dieu Gallimardoptique (difficultés) nom féminin (latin optice, du grec optikê) Genre Féminin : une optique déformante. ● optique (expressions) nom féminin (latin optice, du grec optikê) Illusion d'optique, perception des données visuelles qui fournit des conclusions non conformes à la réalité objective en matière de forme, de distance, de dimension de couleur, d'orientation, etc. Optique active, en astronomie, technique qui permet d'améliorer les performances d'un télescope en optimisant en permanence, à l'aide de dispositifs pilotés par ordinateur, le profil de la surface réfléchissante du miroir primaire et l'agencement du miroir secondaire pendant l'utilisation de l'instrument. Optique adaptative, technique qui permet de corriger les images fournies par un télescope des défauts introduits par la turbulence atmosphérique. (Elle met en œuvre d'une part un analyseur de front d'onde qui mesure l'amplitude des défauts de l'onde lumineuse incidente et détermine les corrections à introduire, et d'autre part un miroir déformable qui effectue les corrections. Le premier système d'optique adaptative a été installé au foyer du télescope de 3,60 m de diamètre de l'ESO au Chili et testé à partir de 1990.) Optique géométrique, branche de l'optique fondée sur le principe de propagation rectiligne ainsi que sur les lois de la réflexion et de la réfraction sans qu'il soit fait d'hypothèse sur la nature de la lumière. Optique physique, branche de l'optique qui traite des phénomènes dont l'interprétation tient à la nature ondulatoire ou corpusculaire de la lumière. ● optique (synonymes) nom féminin (latin optice, du grec optikê) Point de vue, angle sous lequel on envisage quelque chose
Synonymes :
- façon de penser
- manière de voir
- vue

optique
adj. et n. f.
rI./r adj.
d1./d Relatif ou propre à la vision, à l'appareil de la vision. Nerf optique.
d2./d Relatif à l'optique, propre à l'optique (voir sens II).
|| PHYS Système optique: association de lentilles, de miroirs, de prismes, etc.
Centre optique: point d'un système optique centré, tel que le rayon incident passant par ce point n'est pas dévié.
rII./r n. f.
d1./d Partie de la physique qui étudie les lois de la lumière et de la vision. Optique géométrique, physique.
Optique électronique: technique permettant de former l'image d'un objet à l'aide d'un faisceau d'électrons soumis à l'action d'un champ électrique ou magnétique (télévision, microscope électronique, etc.).
|| Industrie ou commerce des instruments d'optique. Travailler dans l'optique.
d2./d Ensemble du système optique d'un instrument. L'optique d'un spectrographe.
d3./d Perspective. La mise en scène doit tenir compte de l'optique du théâtre.
Illusion d'optique: V. illusion.
|| Fig. Manière de voir, de juger. Je n'ai pas sur cette question la même optique que vous.
Encycl. Phys. - L' optique géométrique est la partie de l'optique qui traite du trajet suivi par la lumière dans des milieux homogènes comme l'eau ou l'air, où la lumière se propage suivant des lignes droites appelées rayons lumineux, qui obéissent aux lois de la réflexion et de la réfraction énoncées par Descartes. Le rapport n entre la vitesse c de la lumière dans le vide (env. 300 000 km/s) et la vitesse v dans un milieu homogène est appelé indice absolu du milieu. L'indice absolu de l'eau est égal à 1,33 (v = 226 000 km/s) et celui du diamant à 2,42 (v = 124 000 km/s). Une surface d'onde est le lieu des points atteints au même instant par la lumière qui provient d'une source ponctuelle. Un système optique est constitué par une succession de miroirs, qui provoquent la réflexion de la lumière, et de dioptres (surfaces séparant deux milieux d'indices différents), qui provoquent sa réfraction. Les instruments d'optique (loupes, lunettes astronomiques, microscopes) sont constitués d'un ou de plusieurs systèmes optiques. Seul un instrument composé uniquement de miroirs plans donne d'un point quelconque de l'espace une image ponctuelle (stigmatisme). Les autres sont entachés d' aberrations. Un instrument d'optique est caractérisé: par son pouvoir séparateur; par sa puissance (rapport entre l'angle sous lequel on voit l'image de l'objet et la longueur réelle de cet objet), qui s'exprime en dioptries; par son grossissement; par sa clarté. L' optique ondulatoire, appelée également optique physique, assimile la lumière à une vibration électromagnétique qui se propage à une vitesse déterminée. Une onde de fréquence donnée produit sur l'oeil l'impression d'une couleur déterminée; elle est dite monochromatique. Dans le vide, une onde lumineuse monochromatique est un ensemble de deux champs sinusoïdaux: un champ électrique et un champ magnétique, perpendiculaires entre eux, et vibrant en phase. La propagation s'effectue perpendiculairement au plan formé par ces deux champs. L'émission s'effectue au niveau des électrons des atomes. Chaque atome émet une suite de vibrations (train d'ondes), de durée limitée, se traduisant par une lumière non cohérente. Chacun des points de la source émet des trains d'ondes sans relation de phase (incohérence temporelle) et non monochromatiques, de même que, à un instant donné, la phase des trains d'ondes émis par tous les points n'est pas la même (incohérence spatiale). Les lasers permettent d'obtenir une lumière présentant une parfaite cohérence spatiale, qui leur confère une directivité remarquable, et une excellente cohérence temporelle; ce sont des sources lumineuses quasiment monochromatiques. Leurs applications sont innombrables. L' optique électronique est l'ensemble des techniques qui permettent de former une image d'un objet à l'aide d'un faisceau d'électrons soumis à l'action de champs magnétiques ou électriques. Il est possible, à l'aide de tels champs, de dévier un faisceau d'électrons, comme on dévie un faisceau lumineux à l'aide d'un dioptre. Pour rendre visible l'image d'un objet, il suffit de recevoir le faisceau d'électrons sur un écran fluorescent ou sur une couche photographique. Le microscope électronique et la télévision constituent deux des domaines d'application. La lumière peut être transmise le long de parcours sinueux à l'intérieur de fibres optiques, qui jouent un rôle de guide d'onde et permettent de transporter à section égale un débit d'informations beaucoup plus élevé que les conducteurs électriques.

I.
⇒OPTIQUE1, adj.
A. —1. ANAT. Qui appartient, qui est relatif à l'organe de la vue, à la vision. Canal, chiasma, nerf, trou optique; bandelettes, cellules, fibres, ganglions, lobes optiques. Les excitations circonscrites d'ordinaire dans une région du cerveau —zone optique ou zone auditive (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p.264):
♦ J'avais une hallucination (...). Les yeux avaient eu une vision, une de ces visions qui font croire aux miracles les gens naïfs. C'était là un accident nerveux de l'appareil optique, rien de plus, un peu de congestion peut-être.
MAUPASS., Contes et nouv., t.2, Lui ? 1883, p.856.
Couche(s) optique(s). Substance grise, de forme ovoïde, située de part et d'autre du troisième ventricule, au centre du cerveau. Synon. thalamus. Lésion de la couche optique. Des tubercules plus ou moins nombreux, situés entre les corps cannelés et les couches optiques (CUVIER, Anat. comp., t.2, 1805, p.173).
2. Qui appartient, qui est relatif à l'oeil, à la vision. Verres optiques. Pour comprendre et aimer la peinture, il faut que l'oeil (...) soit délicat en fait de sensations optiques (TAINE, Philos. art, t.1, 1865, p.263). Deux escaliers de substance insonore et d'aspect marmoréen étaient absolument indispensables pour parfaire l'illusion optique (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p.61). En ce sens, le plus grand précurseur de l'impressionnisme fut, à coup sûr, Velasquez, qui a su passer, au cours de sa carrière, du rendu traditionnel à l'impression optique (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p.197).
Angle optique.
B. —Qui a trait aux phénomènes lumineux, qui est relatif à l'optique (v. optique2). Spectre optique; appareil, axe, instruments, lentille, mémoire, onde, signaux optique(s); méthodes, phénomènes, procédés, systèmes optiques; élasticité, épaisseur, propriétés optique(s); isomérie optique. Au sens optique, les milieux transparents les plus réfringents sont jugés plus denses. On les dit de plus grande densité optique parce que la vitesse de la lumière y est moindre (OVIO, Vision coul., 1932, p.16). Une très grande précision dans la détermination des caractères optiques des cristaux (Hist. gén. sc., t.3, vol.2, 1964, p.476).
Fibre optique. Fibre en matière diélectrique transparente (verre plastique), permettant le guidage et le transport de faisceaux lumineux. Lampes à fibres optiques. Fibres optiques pour la transmission de données (Programme des stages CNRS de formation permanente, CNRS, 6e circonscription, 1985, p.6).
Lecteur optique. V. lecteur1 C 1 c. Lecture optique.
ART MILIT.
Signalisation optique. Méthode de transmission à faible distance de signaux lumineux utilisés notamment au combat ainsi que dans la marine de commerce, dans les chemins de fer. (Dict. XXe s.).
Signaleur optique. Celui qui pratique la signalisation optique. C'était le signaleur optique, qui au milieu des ruines, à peine dissimulé à la vue de l'ennemi par quelques sacs de terre, faisait toute la nuit, sous l'averse des obus, avec sa lampe électrique, le discret travail de liaison naguère réservé au téléphone (THARAUD, Relève, 1919, p.144).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1314 nerfs obtiques (HENRI DE MONDEVILLE, Chirurgie, éd. A. Bos, t.1, p.35); b) 1749 verres optiques (THOMIN, Traité d'optique, p.11 cité ds LAMY Optic., p.84); 2. a) 1567 «qui se rapporte aux phénomènes de la vision» (DELORME, Archit., II, préf. ds GDF. Compl.); b) 1798 illusion optique (Ac.). Empr. au gr. «qui concerne la vue».
DÉR. Optiquement, adv. Du point de vue de l'optique, des phénomènes optiques. Optiquement négatif, positif. Combinaisons en proportions variables de corps géométriquement et chimiquement isomorphes, mais optiquement dissemblables (DES CLOIZEAUX, Propr. opt. biréfringentes, 1857, p.16). Si tout autour de nous était identique optiquement (...), nous ne distinguerions rien, ce serait le néant (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p.171). La chromosphère étant optiquement épaisse pour les ondes radio, l'émission est directement liée à la température de la chromosphère (SCHATZMAN, Astrophys., 1963, p.51). Optiquement actif. Qui a la propriété de faire tourner le plan de polarisation, soit dans le sens du mouvement des aiguilles d'une montre, soit en sens inverse (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972). À l'état cristallisé, le saccharose est optiquement inactif, mais en solution ou fondu, il est optiquement actif, il fait dévier fortement à droite la lumière polarisée (ROUBERTY, Sucr., 1922, p.10). Optiquement vide. Dans lequel un faisceau lumineux intense devient invisible. On part de la notion, introduite par Spring, du liquide optiquement vide, c'est-à-dire exempt de particules ultramicroscopiques (Le Radium, 1906, p.384). Les solutions des sels alcalins et alcalino-terreux sont seules optiquement vides (GASNIER, Dépôts métall., 1927, p.186). []. 1re attest. 1843 (Ann. chim. et phys., 3e série, t.7, p.242); de optique1, suff. -ment2.
II.
⇒OPTIQUE2, subst. fém.
A.PHYSIQUE
1. Science qui a pour objet l'étude de la propagation du rayonnement lumineux et des phénomènes de la vision. Optique classique, non linéaire; instrument, unité d'optique. Nous construisons par l'optique et la géométrie le fragment du monde dont l'image à chaque moment peut se former sur notre rétine (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p.11).
Optique physique, ondulatoire. Branche de l'optique qui traite des phénomènes relevant de la nature ondulatoire de la lumière. Il y a une analogie entre l'optique et l'acoustique physiques (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p.120). Pendant toute la fin du siècle dernier, les physiciens ont accumulé un nombre énorme de vérifications extrêmement précises des théories de l'optique ondulatoire (L. DE BROGLIE, Théorie quanta, 1959, p.95).
Optique géométrique. Théorie de l'optique fondée sur la représentation géométrique de la propagation de la lumière sous forme de rayons. On sait que la lumière ne suit pas exactement les lois de l'optique géométrique, et l'écart, qui produit la diffraction, est d'autant plus considérable que la longueur d'onde est plus grande (H. POINCARÉ, Théorie Maxwell, 1899, p.75):
1. Il est fort utile de se laisser guider par l'approximation dite de l'optique géométrique valable lorsque la longueur d'onde du rayonnement est beaucoup plus petite que les dimensions du système envisagé.
J. BOK, P. MOREL, Cours de phys., mécan. des ondes, Paris, Hermann, 1968, p.225.
Optique cristalline. Étude des propriétés optiques des cristaux et des corps anisotropes (d'apr. Encyclop. univ. t.5 1969, p.136).
Optique médicale. Branche de l'optique qui étudie les phénomènes physiologiques de la vision (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972).
2. P. anal. Étude des phénomènes relatifs aux radiations électromagnétiques présentant des analogies avec les phénomènes lumineux. Optique des radiations infrarouges, ultraviolettes; optique des ondes courtes.
Optique électronique. ,,Branche de l'électronique qui étudie le fonctionnement de certains dispositifs électroniques en s'appuyant sur l'analogie qui existe entre les trajectoires des électrons (ions) dans des champs électroniques ou magnétiques, et la marche des rayons lumineux dans les milieux réfringents`` (Méd. Biol. t.3 1972). Il faut en particulier signaler l'importance en optique électronique des méthodes d'analogie électrique dont l'idée peut être trouvée dans un travail de Kirchhoff en 1845 (Hist. gén. sc., t.3, vol.2, 1964, p.285).
3. Traité d'optique, et p. ell., optique. Théorie, ouvrage qui traite des phénomènes d'optique. L'optique de Newton. Atlas de Flamsteed. (...) Figure de la terre, par Bouguer. Traité d'optique, par le même (Voy. La Pérouse, t.1, 1797, p.252).
4. Fabrication, commerce des instruments d'optique. Optique astronomique; magasin d'optique. Les appareils d'optique destinés à corriger les défauts de la vision ou à augmenter la puissance visuelle dans certains cas comprennent: l'optique ordinaire (bésicles, lorgnons, jumelles, etc.), et l'optique scientifique de précision (microscopes, lunettes, télémètres, instruments d'arpentage, de géodésie, etc.) (Lar. comm. 1930). Sabin Letirant louvoyait à travers les régions qui morcellent le Marais ainsi qu'un souk, où se parquent, par affinités, les divers commerces: optique et lunetterie, bimbeloterie (ARNOUX, Paris, 1939, p.51).
B. —1. Système optique d'un appareil. Le phare [aéronautique] du Mont Afrique (...) comporte quatre optiques tournant autour de quatre arcs électriques (A.-B. DUVAL, HÉBRARD, Nav. aér., 1928, p.84). Le spectroscope, d'une très bonne optique, est muni, à son extrémité, d'une petite cuve amovible (Catal. instrum. lab. (Prolabo), 1932, p.140).
2. Au XVIIIe s., boîte dans laquelle on regardait, à travers une lentille grossissante, des estampes enluminées redressées par un miroir incliné (d'apr. Ac. 1835, 1878).
Rem. Parfois au masc. à la fin du XVIIIe s. et au début du XIXe s. Déjà nous commencions à disserter sur les tableaux champêtres qui se succédaient aussi rapidement que dans un optique (DUSAULX, Voy. Barège, t.1, 1796, p.41).
Vues d'optique. Estampes enluminées, représentant souvent des monuments d'architecture, destinées à être regardées dans cet appareil. La ville basse n'a plus d'épaisseur, trouée de feux comme sur les vues d'optique derrière lesquelles on promène une bougie (MORAND, New-York, 1930, p.68).
C. —1. Ensemble des conditions de la vision dans un cas particulier; aspect particulier que prend un objet vu à une certaine distance. Changement, erreur d'optique. As-tu remarqué au sortir du funiculaire tous ces cubes blancs de sanatorium, non pas verticaux mais penchés en arrière (...)? Simple effet d'optique. C'est le voyage en funiculaire qui les renverse (MALÈGUE, Augustin, t.2, 1933, p.456):
2. ... toute la ville est édifiée sur des croupes, des rampes, des arêtes (...). Cela crée des perspectives illusoires (...). Ici, l'optique générale va de haut en bas ou de bas en haut, avec un renversement des verticales qui en augmente la profondeur ou la hauteur...
T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1933, p.132.
Illusion d'optique.
2. Optique du théâtre, de la scène; optique théâtrale. Ensemble des conditions propres à l'art dramatique et à la présentation sur scène, qui s'imposent au dramaturge, aux acteurs, au metteur en scène, au décorateur, pour la peinture des moeurs et des caractères, compte tenu de la façon dont le spectateur voit et entend la pièce. Cet Amiel (...) ne saurait entrer dans une combinaison dramatique, et un écrivain qui possède le don de l'optique théâtrale se gardera bien de le représenter (BOURGET, Nouv. Essais psychol., 1885, p.21).
3. Au fig. Point de vue, manière d'envisager les choses, de juger (les personnes ou les choses). Changement, erreur d'optique. Cette optique spéciale, particulière aux imbéciles, qui leur transforme en phénomène un homme bâti à leur image (COURTELINE, Boubouroche, Gourde, 1894, I, p.252):
3. ... le romancier écrit pour courir une chance de durée (peu importe s'il se trompe, l'illusion est toujours là) tandis que le journaliste se place dans l'optique propre à une oeuvre d'action instantanée.
THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p.219.
P. métaph. Il est fort rare qu'on ne désoblige pas ceux qu'on raconte, et même si nous ne tournons pas leurs actes à notre avantage mais à notre désavantage, l'optique et les perspectives du point fixe où nous sommes contredisent l'angle sous lequel ils les observent (COCTEAU, Diff. d'être, 1947, p.151).
En partic. Point de vue sous lequel on se place dans un raisonnement d'ordre économique, politique (d'apr. BAUDHUIN 1968). Le Chef de Bureau, plus savant en administration qu'en optique parlementaire, n'imaginait pas toute la vérité (BALZAC, Employés, 1837, p.154). Blum considérait sous la seule optique socialiste le grand problème national dont je l'avais entretenu (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p.260). Une optique d'étatisation qui aurait en toutes circonstances heurté les tendances des groupements intéressés (JOCARD, Tour. et action État, 1966, p.58).
Dans cette optique. De ce point de vue. C'est en fonction de ce dépassement qu'elles [les dépenses publiques] peuvent se comprendre, c'est dans cette optique que seront examinés successivement: leur domaine, leurs possibilités et leurs résultats (Univers écon. et soc., 1960, p.50-2).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1605 «science qui traite des lois de la lumière et de la vision» (P. LE LOYER, Histoires des spectres, p.88); 2. 1746 optique du théâtre «vision des objets dans une certaine perspective» (LA MORLIÈRE, Angola, p.122); 3. 1761 illusion de l'optique (J.-J. ROUSSEAU, Nouvelle Héloïse, I, 23 cité ds BRUNOT t.6, p.1191); 4. 1836 «point de vue, manière de juger» (BALZAC, Vieille fille, p.324). Empr. au gr. (s.-e. ) «l'art de voir, la science de la vision, l'optique» (transcrit dans le lat. optice, -es, empl. par Vitruve).
STAT.Optique1 et 2. Fréq. abs. littér.:547. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 1146, b) 563; XXe s.: a) 431, b) 787.

1. optique [ɔptik] adj. et n. f.
ÉTYM. 1314; du grec optikos « relatif à la vue », de optos « visible ».
1 Relatif à l'œil, à la vision. || L'appareil optique de l'œil (→ Image, cit. 12). || Nerf optique (→ Expansion, cit. 1), formé par la réunion au niveau de la papille optique des fibres nerveuses de la rétine. || Bandelette, fossette, trou optique. || Couches optiques du cerveau.Voies optiques : ensemble des fibres nerveuses par lesquelles les impressions visuelles vont de la rétine au cortex occipital.Canal optique, conduit osseux par où passent le nerf optique et l'artère ophtalmique. || Perception optique (→ Huile, cit. 18). || Angle optique ou angle de vision ou angle visuel, dont le sommet correspond à l'œil de l'observateur et dont chaque côté passe par les extrémités de la ligne observée. || Cône optique, pyramide optique, ensemble des rayons menés de l'œil aux différents points du contour d'un objet.
2 Relatif à l'optique (2. Optique, 1.). || Verres optiques (→ Lunettes, cit. 3). || Pouvoir optique d'un instrument. || Qualité optique d'un verre.
N. f. || L'optique : la partie optique (lentilles, etc.) d'un appareil d'optique (opposé à monture, à accessoires…). || L'optique d'un microscope. || L'optique et la mécanique d'un appareil photo. || Changer d'optique.
HOM. 2. Optique.
————————
2. optique [ɔptik] n. f.
ÉTYM. 1605; du lat. optice, du grec optikê (tekhnê) « art de la vision », de optos « visible ».
1 Science qui a pour objet l'étude de la lumière, de ses lois et de leurs relations avec la vision. Catoptrique, dioptrique, optométrie, spectroscopie. || Optique géométrique, fondée sur l'étude des lois de la réflexion et de la réfraction, et supposant la propagation rectiligne de la lumière. || Optique médicale, qui étudie les phénomènes de réfraction normale et pathologique des milieux réfringents de l'œil ( Opticien). || Optique physique, qui s'occupe des phénomènes en relation avec la nature (ondulatoire, corpusculaire) de la lumière. || Optique cristalline, étude des propriétés optiques des cristaux. || Lois (→ Gouverner, cit. 25), problèmes de l'optique (→ Image, cit. 9). || Phénomènes étudiés par l'optique. Aberration, biréfringence, contraste (des couleurs), convergence, couleur, diffraction, dispersion, frange, image, incidence, inflexion, interférence, irisation, irradiation, lumière, mirage, onde, polarisation, polychroïsme, raie (du spectre), rayon, réflexion, réfraction, réfringence, spectre. || La dioptrie, unité de mesure en optique ( Mesure). || Appareils, instruments, matériel d'optique. Lentille, lorgnette, loupe, lunette, ménisque, microscope, miroir, objectif, oculaire, périscope, prisme, projection (appareil de), spectroscope, stadia, stéréoscope, télémètre, télescope, verre. || Réseau, réticule, viseur utilisé pour l'étude de certains phénomènes d'optique. || Champ, décentrement, ligne de foi, foyer, axe, plan focal, distance focale, mise au point d'un instrument d'optique. || Fabricant, marchand d'appareils d'optique. Opticien.(1721). Traité, ouvrage sur l'optique. || Une optique. || L'Optique, de Newton.
Étude des radiations, des phénomènes analogues aux phénomènes lumineux. || Optique des ondes courtes.Optique électronique, étude des trajectoires d'électrons et de leurs déviations. Optoélectronique. || Optique corpusculaire : étude des interactions d'un champ électromagnétique avec des faisceaux de corpuscules doués d'une masse (optique électronique).
1 (…) l'optique (…) renferme la théorie de la lumière et les lois de la vision. La théorie de la lumière et l'examen de ses propriétés forment un objet presque entièrement mathématique. Sans s'embarrasser si la lumière se propage par la pression d'un fluide ou (…) par une émission de corpuscules (…) il suffit au philosophe d'observer trois choses, que la lumière se répand en ligne droite; qu'elle se réfléchit par un angle égal à l'angle d'incidence; et qu'enfin elle se rompt en passant d'un milieu dans un autre (…)
D'Alembert, Éléments de philosophie, XVIII.
2 Ces équations (de Fresnel) expliquent tous les phénomènes que l'on a groupés sous le nom d'optique physique, par opposition à l'optique géométrique, laquelle étudie la propagation rectiligne des rayons lumineux dans un milieu homogène et les lois de leur réflexion et de leur réfraction lorsqu'ils atteignent la surface de séparation de deux milieux différents (air, eau, verres d'optique).
Émile Borel, Évolution de la mécanique, V.
3 Un instrument d'optique est un dispositif formé par la juxtaposition de divers corps réfringents qui a pour but de donner de la source ponctuelle une image que l'on désire également ponctuelle (…) Les instruments d'optique présentent en général un axe de symétrie cylindrique : on dit qu'ils sont centrés.
L. de Broglie, Physique et Microphysique, VI, I.
(1823). Loc. Illusion d'optique (→ Jeu, cit. 16).
(XXe). Fabrication, industrie des appareils d'optique. || Ingénieur qui travaille dans l'optique. || Optique de précision. || Optique médicale ( Lunette). || Optique astronomique, photographique.
tableau Noms de sciences et d'activités à caractère scientifique.
2 Aspect particulier que prend un objet vu à distance d'un point déterminé. Perspective.Spécialt. || L'optique du théâtre, de la scène, qui oblige le metteur en scène, l'auteur dramatique, à présenter les décors, les costumes, les personnages, les caractères en tenant compte des conditions, particulières au théâtre, dans lesquelles le spectateur voit et entend la pièce.
4 Le commun est le défaut des poètes à courte vue et à courte haleine. Il faut qu'à cette optique de la scène, toute figure soit ramenée à son trait le plus saillant, le plus individuel, le plus précis. Le vulgaire et le trivial même doit avoir un accent.
Hugo, Cromwell, Préface.
(V. 1865). Abstrait. Manière de voir, point de vue. || Dans cette optique, sous cette optique… || Il a l'optique de l'observateur non concerné. || Son optique est discutable.
5 Il croyait plus d'à moitié ce qu'il venait d'inventer à la minute même, et cela provenait des lois particulières qui régissent l'optique des esprits orientaux.
A. de Gobineau, Nouvelles asiatiques, p. 140.
DÉR. Optiquement. — (Du même rad.) Opticien.
HOM. 1. Optique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • optique — 1. (o pti k ) adj. 1°   Qui a rapport à la vision. Illusion optique.    Cône optique, faisceau de rayons qu on imagine partir d un point quelconque d un objet pour venir tomber sur la prunelle.    Pyramide optique, pyramide qui a l objet visible… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • optique — obs. form of optic …   Useful english dictionary

  • Optique — L optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision. Sommaire 1 Introduction 2 Les différentes approches 2.1 Optique géométrique …   Wikipédia en Français

  • OPTIQUE — s. f. Partie des mathématiques mixtes qui traite de la lumière et des lois de la vision. L optique comprend la dioptrique, la catoptrique et la perspective. Traité d optique. Entendre bien l optique. Instruments d optique. OPTIQUE, signifie aussi …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • optique — ● adj. ►TIQUE Se dit de dispositifs (en général des périphériques) fonctionnant plus ou moins grâce à la lumière. Exemples: crayon optique, disque magnéto optique, fibre optique, souris optique, clavier optique. (Dans ce dernier cas, l… …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • optique — I. OPTIQUE. adj. de tout genre. Qui sert à la vûë. Il n est guere en usage qu en cette phrase. Le nerf optique. II. Optique. s. f. Partie des mathematiques qui traitte de l objet & des organes de la veüe. Traitté d optique. c est un effet, un… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • OPTIQUE — adj. des deux genres Qui sert à la vue, qui a rapport à la vision. Le nerf optique. Apparence optique. Illusion optique. Verres optiques …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • OPTIQUE — adj. des deux genres Qui a rapport aux phénomènes de la lumière et de la vision. Angle optique, Angle ayant son sommet à l’oeil de l’observateur et dont les côtés passent par les extrémités d’une ligne considérée. Cône optique, Ensemble des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • optique — optika statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. optics vok. Optik, f rus. оптика, f pranc. optique, f …   Automatikos terminų žodynas

  • optique — optika statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. optics vok. Optik, f rus. оптика, f pranc. optique, f …   Fizikos terminų žodynas